Qu'est-ce que l'Axiception ?

Il s'agit de la démarche de perception multi-sensorielle, d'accueil et de ralliement de son Ami intérieur, le meilleur lien à soi et à l'autre et au monde.

 

Se sentir la responsabilité de percevoir le meilleur de nous-mêmes pour tendre vers une évolution positive de l’humanité, c'est  percevoir notre capacité naturelle à être bons, justes, souples, reliés, confiants...

C’est un chemin de reconnaissance de notre Ami intérieur, un repère de notre essence profonde positive. C'est aussi une voie de libération de ce qui nous en sépare, notamment des croyances limitatives et des dépendances qui nous maintiennent dans des prisons mentales.

 

Il s'agit d'une voie de guérison individuelle et collective des blessures et traumatismes qui, tout en participant à notre maturation, engendrent des comportements qui nuisent à la santé et l’harmonie. Nous sommes invités à laisser s’exprimer toutes nos ressources, à nous libérer de nos entraves psychiques, énergétiques, corporelles et extra corporelles, à assainir toutes nos relations et à prendre soin de soi, de l’autre, des autres et de tout son environnement.

Nous avons une capacité, une prédisposition, à aimer au-delà même de nos rêves.

Voici quelques clés de cheminement et de rapprochement de son Ami intérieur, du meilleur de soi, parmi celles proposées dans le livre L'Ami intérieur :

01

Se Connaître

Pour se connaître, il faut parfois d'abord lever les voiles de nos croyances limitatives et des peurs qui les motivent ...

Connaissez vous vos peurs ?

Asseyez-vous tranquillement devant un miroir, en Présence perceptive, et regardez-vous dans les yeux. Posez-vous ces questions en vous observant et en laissant venir à vous les éventuelles réponses et en vous observant. Tentez de ne pas quitter votre regard.

 

1.Quelle est ma plus grande peur ?

 

2.Correspond-elle à une réalité immédiate ?

 

3.Depuis quand ai-je cette peur ?

 

4.Quels actes me fait-elle faire ?

 

5.S’apaise-t-elle vraiment avec ces actes ?

 

6.Quel prix ai-je à payer pour éviter cette peur ?

 

7.Quel besoin cache cette peur ?

 

8.Comment répondre à ce besoin ?

 

9.S’il la peur ou le besoin ne se montrent pas, remerciez-vous d’avoir pris le temps de vous écouter, d’être disponible et recommencez dès que vous pourrez.

 
 
02

Se libérer

Pour se rapprocher de soi, il peut falloir se libérer des entraves que sont,entre autres, nos dépendances...

Quelles sont vos dépendances ?

 

Répondez honnêtement.

 

  • Quelle est la chose après laquelle je cours le plus dans ma vie ?

  • Combien de temps ou d’attention j’y consacre chaque jour ?

  • De quoi ne puis-je pas me passer (ou dont l’absence me met en mal-être) ?

 

  • Pouvoir sur moi (mon corps, mes émotions, mes pensées par exemple)

  • Pouvoir sur l’autre

  • Pouvoir sur mon environnement

 

  • Argent

  • Territoire

  • Immobilier

  • Objets

 

  • Reconnaissance vitale

  • Notoriété

  • Gloire

  • Affection

 

  • Tabac

  • Sucre

  • Excitants

  • Alcool

  • Médicaments

  • Drogues

 

  • Jeux

  • Télévision

  • Sport spécifique

  • Sexe

  • Pornographie

 

  • Autres dépendances…

 

  • Combien de temps ou d’attention je consacre à chacune chaque jour ?

  • Sont-ce les choses les plus importantes de ma vie ?

  • Quelle est la chose la plus importante de ma vie ?

  • Combien de temps ou d’attention j’y consacre chaque jour ?

  • Suis-je cohérent ?

 

Si la réponse est oui, tant mieux.

 

Si la réponse est non, que pouvez-vous faire pour rétablir un ordre de priorité juste, retrouver une cohérence ?

03

Etre le meilleur de soi

Etre présent, positif, bon, juste, souple, relié, inspiré est naturel

et à partager...

Réaliser le meilleur de soi est à la fois un état, un chemin et son partage, avant même sa pleine présence...

Comment le partager  ?

La relation à l’autre du quotidien nourrit ou éloigne de notre Ami intérieur. Voici quelques attitudes qui le nourrissent et entretiennent les qualités Sources ; vous en déduirez celles qui en éloignent.

 

1.Gratitude 

« Merci »

2.Respect 

« S’il te plait, s’il vous plaît »

3.Reconnaissance 

«  Bonjour, comment vas tu ? Je te vois, je t’honore, ton état m’importe » « Je te félicite »

4.Ouverture ou Ecoute

« J’écoute, je t’écoute, je vous écoute »

5.Empathie

« Je suis avec toi »

6.Responsabilité 

« Tu as raison, vous avez raison »

7.Intégrité

« Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais »

8.Réparation 

« Je répare mes erreurs »

9.Clémence

« Je te pardonne, je vous pardonne, pardonnes moi, pardonnes nous, pardonnez moi,  pardonnez nous »

10.∞

 

Lorsque, sur votre chemin, dans les transports en commun, dans votre cadre professionnel ou n’importe où , vous croisez des personnes que vous percevez en mal-être, posez de votre mieux une intention de guérison, de résolution, de pacification. Soyez animés par votre désir sincère plus que votre volonté. Demandez à ce que le meilleur puisse la libérer sainement. Ne soyez pas dans une posture condescendante de sauveur mais comme un frère ou une sœur conscient d’une appartenance commune malgré les apparences. De l’endroit de votre Sourire intérieur, appelez pour elle, tel encore un mantra, ce qui semble lui manquer avec la réserve que cela soit juste et adapté. Il ne s’agit pas de se substituer à la Providence mais d’en être le serviteur. Souhaitez lui ce qui lui manque et surtout ce dont elle a besoin ainsi qu’à tous ceux qui ont ce même besoin.

 

Quelques exemples :

 

Si vous sentez de la pénurie,  appelez des ressources pour tous ceux qui en manquent.

 

Si vous sentez de la peur, appelez de la protection pour tous ceux qui vivent dans le danger.

 

Si vous sentez de la souffrance, appelez du soulagement pour tous ceux qui ont mal.

 

Si vous sentez de la pénibilité, appelez du soutien pour ceux qui travaillent dans des conditions difficiles.

 

Si vous sentez de la rigidité, appelez de la souplesse pour tous ceux qui se sont figés dans leurs certitudes et leurs dogmes.

 

Si vous sentez de la violence, appelez de la douceur pour tout ceux qui la subissent et ceux qui la produisent.

 

Si vous sentez de la morosité, appelez le Sourire pour tout ceux qui l’ont oublié.

 

Si vous sentez de la préoccupation, appelez de la sérénité pour tous ceux sont dans l’anxiété.

 

Si vous sentez de l’obscurité, appelez de la lumière et de la clairvoyance à tous ceux qui se sentent perdus.

 

Si vous sentez de la négativité, appelez l’optimisme.

 

Si vous sentez du chaos, appelez l’harmonie.

 

Si vous sentez de la joie, recevez la et appelez à sa diffusion sans limites.

 

…∞ 

 

Soyez votre Sourire intérieur, soyez aimant. Laissez-vous habiter par la joie, la plénitude et la sérénité que chaque instant de vie peut offrir. Souriez à ce qui est avec présence, bienveillance, reliance, justesse, souplesse et confiance.